Nous contacter
  • Facebook Social Icon

Le Terroir de l’AOC Châteaumeillant

Qu’est-ce qu’un terroir ?

 

Le terroir est le sésame qui adoube un produit lui conférant des valeurs de savoir-faire, de tradition, de typicité liés à son territoire d’origine. 

C’est également un terme galvaudé parfois usurpé servant d’argument de vente pour des produits qui n’en ont aucun.

 

Mais avant de décrire plus avant celui qui nous intéresse, Châteaumeillant, je vous propose deux définitions de « terroir ».

 

Le Petit Larousse, 

« Ensemble des terres d'une région, considérées du point de vue de leurs aptitudes agricoles et fournissant un ou plusieurs produits caractéristiques, par exemple un vin ». 

 

Le vin, est le produit de terroir par excellence, il a fait la notoriété de ceux-ci tout en bénéficiant de leurs caractères.

 

Plus spécifique au monde du vin, la définition de l’organisation Internationale de la Vigne et du Vin (OIV):

 "Le « terroir vitivinicole est un concept qui se réfère à un espace sur lequel se développe un savoir collectif des interactions entre un milieu physique et biologique identifiable et les pratiques vitivinicoles appliquées, qui confèrent des caractéristiques distinctives aux produits originaires de cet espace."

Le terroir inclut des caractéristiques spécifiques du sol, de la topographie, du climat, du paysage et de la biodiversité .

 

 

Le « terroir » est fait de nombreuses interactions, et pour simplifier son approche, je me focaliserai sur 3 éléments principaux:

 

  • La situation géographique

  • Le sol

  • Les pratiques agricoles dont le choix de la vigne, du cépage

 

La situation géographique, le sol et le sous-sol, sont les facteurs qui influent sur tout le reste:

  1. L’altitude, le relief conditionnent le climat.

  2. L’orientation des versants, l’inclinaison des pentes favorisent l’ensoleillement, le drainage des sols donc la présence de la vigne.

  3. Les caractéristiques du sol et surtout du sous-sol influencent le goût du vin.

 

 

La situation géographique, le sol et le climat sont immuables, en tout cas ne dépendent pas de notre décision, de notre action à court terme, même si le réchauffement climatique, qui est la conséquence de nos modes de vie, commence à avoir des impacts sur la viticulture. Toutefois, le sol, l’altitude, le relief conjugués au climat influencent la possibilité d’adapter un cépage pour une production de qualité.

Le cépage est choisi en fonction de ces contraintes pour s’adapter à un environnement, pour s’acclimater et in fine produire le meilleur raisin possible. Le savoir-faire des vignerons permettra de produire un vin de qualité mais uniquement si le raisin est bon.

On ne peut pas faire de bon vin avec un mauvais raisin, mais on peut faire un mauvais vin avec du bon raisin.

Les sols de Châteaumeillant

 

1 Les terrains métamorphiques

 

Les sols viticoles au Sud de Châteaumeillant ont pour roche mère des migmatites où les gneiss migmatites sont largement présents.

Dans la région de Vesdun l’intrusion du massif granitique explique la formation des micaschistes quartzitiques blancs.

 

2 Les terrains sédimentaires, le Trias

 

Il s’agit de sols sableux, sablo argileux ou argilo sableux à sable très grossier plus ou moins chargés de graviers et de cailloux de quartz.

La situation géographique  de Châteaumeillant 

 

La position géographique de Châteaumeillant au sud du bassin parisien et au nord des contreforts du massif central se caractérise par un vaste plan incliné orienté Nord/Nord-Est. Ce glacis est entaillé de vallées peu profondes.

 

Les vignes sont installées à une altitude  comprise entre 250m et 300m et leurs pentes sont essentiellement orientées Nord-Ouest.

Le Climat de Châteaumeillant

 

Au centre de la France, sur les premiers contreforts nord du Massif Central, le vignoble de Châteaumeillant est à la croisée de deux grandes influences climatiques. 

Ouvert sur la façade Atlantique, le caractère dominant du climat de Châteaumeillant demeure océanique. Toutefois, les influences continentales et montagnardes du massif central donnent au climat une amplitude thermique plus importante que les climats purement océaniques, les hivers y sont donc plus rudes et les étés plus chauds qu’ailleurs, dans le Val de Loire. Avril et Juillet sont les mois les plus secs et Mai et Octobre sont les mois les plus humides

La vigne à Châteaumeillant 

 

Dès le 6ème siècle la présence de vignes à Châteaumeillant est mentionnée dans les écrits de Grégoire de Tours.

 

Plus de près de nous, un décret du 22 Novembre 2010 fait de Châteaumeillant une AOC dont le cahier des charges autorise l’utilisation majoritaire du cépage Gamay pour l’élaboration des vins rouges et gris (rosés)  et son assemblage avec des cépages Pinot noir, pour les rouges et les rosés ou Pinot gris pour les rosés uniquement.

Le Gamay

 

Il existe plusieurs types de gamay, l’AOC de Châteaumeillant est plantée de Gamay noir à jus blanc. Le Gamay est le cépage emblématique de Châteaumeillant depuis le 19eme siècle.

 

La grappe :

Le Gamay noir à jus blanc se caractérise par un bourgeonnement légèrement duveteux à pointe rosée, de jeunes feuilles d'un vert jaunâtre et des feuilles adultes rondes et peu découpées à 3 ou 5 lobes.

A l'automne le feuillage rougit partiellement. Les rameaux herbacés prennent une couleur cuivrée, sur la face exposée au soleil.

Ces grappes, à rafle verte, de grosseur moyenne aux grains serrés présentent des baies, de forme elliptiques, ovoïdes, de taille moyenne, légèrement plus grosses que celles du Pinot noir.

Les baies sont de couleur noire-violacée avec une pruine (couche cireuse) bleue-blanchâtre  et une peau fine qui rend le Gamay sensible à la pourriture. La pulpe du Gamay noir à jus blanc est incolore.

 

Aptitudes :

Le Gamay a un cycle végétatif court, c’est un cépage précoce ce qui  rend  ses bourgeons sensible aux gelées de printemps. 

Grâce à ses capacités d'adaptation, hormis en climat trop chaud, le Gamay est présent dans de nombreux vignobles français, le Beaujolais représente l’essentiel de la surface de Gamay, suivi du Val de Loire et de la Bourgogne.

Cépage fertile, un contrôle des rendements est nécessaire pour préserver la qualité du raisin.

Dans les coteaux granitiques, les sables et les graves, le Gamay donne des vins généreux, fins et légers.

Le Gamay est sensible à l'ensemble des maladies, notamment à l'oïdium et au botrytis.

 

Dégustation :

Au nez,

le Gamay donne des vins rouges fruités et souples pouvant être bus jeunes. Ce cépage offre des arômes de fraise, de cerise, de raisin frais et de noyau.

 

En bouche

souple et fluide, les vins de Gamay sont frais et fruités.

Le Pinot Noir

 

La grappe est petite et compacte avec des baies serrées à peau fine bleue noire. Le jus est blanc.

Le Pinot noir donne ses meilleurs résultats sous des climats frais, d’où sa présence dans la vallée de la Loire, les Alpes, le Jura et bien sûr la Bourgogne dont il est le cépage vedette.

Pour exprimer toute sa finesse et la richesse de sa palette aromatique, il requiert des conditions de production particulières, sol, climat.

 

Le Pinot Gris

 

Le Pinot gris est un cépage muté du Pinot noir à la teinte plus claire. Les grappes sont petites à graines serrées. Le climat continental lui plait particulièrement bien car il résiste au froid l’hiver et aux gelées printanières.

Originaire de Bourgogne, on le trouve essentiellement en Alsace où il  était appelé Tokay jusqu’en 2007.